Scratch : les bases de la programmation en primaire et au colllège

Un petit aperçu de Scratch dans cet article, un outil pour apprendre les bases de l’algorithmique à l’école primaire et au collège :

Sur le site web de Scratch, on peut lire « Avec Scratch, vous pouvez programmer vos propres histoires interactives, jeux et animations – et partager vos créations avec d’autres dans la communauté en ligne. ». Bon évidemment les enfants ne passeront pas tout de suite à la création de jeux 3D mais étant intéressé par la programmation et l’utilisant régulièrement je trouve que le programme est un bon outil pour comprendre les mécanismes de base du codage.

scratch-programmation-enfants

L’interface se présente avec à gauche 8 menus : Mouvement, Apparence, Sons, Stylo, Contrôles, Capteurs, Opérateurs et Variables. Ces menus ont des noms assez explicites pour permettre de savoir facilement à quoi ils vont correspondre.

Le programme fonctionne à partir de « briques » qui vont pouvoir être ajoutées suivant leurs fonctions. On va par exemple pouvoir faire avancer le chat de 10 pas vers la droite au début du script ou ajouter une condition. D’autres objets peuvent évidemment être ajoutés à la scène via la commande « Nouvel objet », puis la rubrique « Capteurs » permet ensuite de faire des tests pour savoir si le personnage principal a touché un obstacle, un ennemi, …

Ce qui est intéressant c’est que le programme permet d’une part de comprendre les notions de bases du codage : conditions (si telle touche pressée, le personnage fera ça), positions (en x et en y sur la scène) et d’autre part il permet de se confronter à des problèmes courants en programmation : des choses auxquelles on n’a pas pensé, des événements qui se produisent avant d’autres, etc.

Il faut noter que l’initiation au codage fait maintenant partie des programmes de l’école primaire et du collège, ce qui est peut-être une des rares modifications effectuée dans le sens d’un meilleur apprentissage. Scratch y est d’ailleurs abordé, on retrouve même un exemple dans le Sujet 0 du DNB 2017 technologie et physique-chimie (la nouvelle version du brevet avec épreuves terminales de physique-chimie et technologie). Et au vu des problèmes rencontrés par les élèves au lycée devant un algorithme simple, ceci ne peut être qu’une bonne chose.

Pour télécharger Scratch c’est ici : Scratch pour l’initiation au codage à l’école primaire et au collège . Bien évidemment il existe d’autres programmes qui sont intéressants tels que RobotProg apprendre la programmation à l’école ou les kits permettant carrément de programmer des mini-robots mais qui cette fois nécessitent de sortir le porte-monnaie.

Un des principal avantages de Scratch restant qu’une grande communauté l’utilise et tous les enseignants (ou parents), même peu expérimentés en programmation, vont pouvoir trouver des réponses à leurs questions. De plus il existe une plate-forme en ligne collaborative permettant de partager les projets et de pouvoir les modifier. On trouve ainsi un grand nombre de jeux qui permettront aux élèves de mieux appréhender les premières notions de programmation.

Un exemple d’utilisation de Scratch « réalisable » par des élèves de CM1-CM2 ici : Exemple d’utilisation de Scratch à l’école primaire.

Exemple d'utilisation de Sratch à l'école primaire

En conclusion ces programmes restent bien évidemment « simples » mais permettront aux futurs codeurs d’avoir des bases s’ils souhaitent aborder des langages tels que Python, C, Java, … ou les langages de programmations tels que HTML, Javascript et PHP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.