L’interdiction de redoubler …

AVERTISSEMENT : cet article est susceptible de ne plus être à jour suite aux déclarations de Jean Michel Blanquer qui permettront peut-être de réinstaurer le redoublement.

L’interdiction de redoubler en France :

Et oui la nouvelle est passée il y a déjà un moment bien rapidement et peu de monde est au courant mais sachez que dorénavant on peut quasiment dire qu’il est interdit de redoubler en France :

Ceci vise sans doute à continuer le nivellement par le bas, comme les modifications du programme, la baisse du niveau des examens, …

Le décret d’interdiction de redoubler :

Un décret paru le 18 novembre 2014 interdit maintenant le redoublement en France. Ce décret est entré en vigueur à la rentrée 2015 (cette année scolaire), sans que les enseignants en soit d’ailleurs spécialement informé.

Outre les cas où le redoublement n’était effectivement pas utile (élève non travailleur, problème de comportement), et auquel cas le faire passer n’était pas une solution non plus, même un élève pour lequel l’équipe pédagogique et les parents seraient d’accord ne peut pas redoubler !

Incompréhensible donc, la seule possibilité : « A titre exceptionnel, le redoublement peut être décidé pour pallier une période importante de rupture des apprentissages scolaires ». Comprenez si l’élève a été absent plus de trois mois dans l’année. En gros si vous n’avez pas de fait de CM2 on vous laisse quand même en faire un ! Cool…

On remarquera qu’en même temps quitte à faire des décrets inutiles, le terme « saut de classe » sera remplacé par « raccourcissement de la durée du cycle d’enseignement ». Voilà c’est sans doute le choc de simplification.

Interdiction de redoubler

http://www.atelier-idees.org/media/01/00/128560034.jpg

En gros si on avait pu aider l’élève on oublie : le redoublement est maintenant interdit, sauf pour les élèves de troisième et seconde :  » Pour les élèves des classes de troisième et de seconde, lorsque la décision d’orientation définitive n’obtient pas l’assentiment des représentants légaux de l’élève ou de l’élève majeur, ceux-ci peuvent demander le maintien dans le niveau de classe d’origine, conformément aux dispositions de l’article D. 331-37. »

L’interdiction de redoubler s’inscrit donc dans une suite de réforme dont on ne voit pas le but si ce n’est de ne pas « faire » des gens trop intelligents. Le mieux étant ensuite les tweets du ministère voire de la ministre indiquant qu’on a jamais eu un si faible taux de redoublement (c’est étonnant !).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.