Anciennement constitués d’un tube de verre rempli de mercure (dont le volume varie en fonction de la température, ce qui permet de forts déplacements dans le tube de verre), nos thermomètres n’en sont quasiment plus constitués, du fait de la dangerosité du mercure (par ingestion, ou en cas de bris du thermomètre) et de son recyclage difficile.

Quelle est la composition actuelle des thermomètres ?

Composition d'un thermomètre
Thermomètre à mercure

Composition des thermomètres actuels :

Les thermomètres actuels (hors thermomètres électroniques) sont généralement constitués de galinstan et plus généralement d’alliages de Gallium. Le principe de fonctionnement est le même que pour les thermomètres à mercure (variation de volume en fonction de la température).

Le galinstan est un alliage eutectique de gallium, d’indium et d’étain (stannum en anglais) avec les proportions suivantes : 68,5% Ga / 21,5% In / 10% Sn. Sa température de fusion est de -19°C (-38,8°C pour le mercure).

En revanche contrairement au mercure, la galinstan a tendance à adhérer au verre, les thermomètres de ce type ont donc un tube recouvert d’oxyde de gallium Ga2O3 et le liquide à l’intérieur est du galinstan.

La plupart des éléments utilisés sont nettement moins toxiques que le mercure, toutefois leurs toxicités restent peu documentées. Voilà vous savez tout sur la composition d’un thermomètre (à liquide) !

 

Composition d’un thermomètre : le liquide contenu dans le thermomètre

5 avis sur « Composition d’un thermomètre : le liquide contenu dans le thermomètre »

  • 15 avril 2015 à 23 h 03 min
    Permalien

    Merci pour ces précisions!! heureusement que la technologie ne cesse d’évoluer et je suis bien contente aussi que la technologie médicale soit plus accessible et surtout beaucoup plus pratique actuellement. De mon côté, je suis plus fan des thermomètres facile à utiliser et sans risque comme les nouveaux modèles qui existent actuellement.

    Répondre
  • 28 juin 2020 à 14 h 57 min
    Permalien

    Bonjour, je viens d’acheter un thermomètre fabriqué avant l’interdiction du mercure. Le liquide est rouge et le tube est très mince. Est ce que le liquide est du mercure ou de l’alcool ? Merci

    Répondre
    • 1 juillet 2020 à 8 h 21 min
      Permalien

      Bonjour,

      merci pour le commentaire. Le mercure n’est pas rouge, sauf éventuellement l’oxyde de mercure mais ce n’est pas un liquide.

      Donc probablement alcool ou galinstan ?

      Répondre
  • 27 octobre 2022 à 12 h 26 min
    Permalien

    Bonjour,
    J ai lu votre article et il m est arrivé hier de casse un thermometre assez fin et long.. le liquide était rouge et je n ai pas vu de petites billes. Est ce du mercure? J allaite mon bebe et je me tracasse beaucoup.
    Merci beaucoup d avance

    Répondre
    • 27 octobre 2022 à 21 h 12 min
      Permalien

      Bonjour,

      merci pour le commentaire. Le mercure n’est pas rouge, sauf éventuellement l’oxyde de mercure mais ce n’est pas un liquide.

      Donc très peu de chance que ce soit du mercure si cela ressemble à ce que vous décrivez. C’est probablement du galinstan.

      Bonne journée !

      Jérémy.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.